Écouter les autistes
Collectif de praticiens auprès d’autistes

Accueil > Publications > L’autiste créateur

L’autiste créateur

dimanche 1er décembre 2013, par le Collectif de praticiens auprès d’autistes

Version imprimable de cet article Version imprimable

Druel G. (sous la direction de) L’autiste créateur.

Presses Universitaires de Rennes. 2013.

4e de couverture

Ce n’est pas sur les déficits, les incapacités, les aspects handicapants de l’autisme que se focalise le présent ouvrage, mais sur les inventions de l’autiste pour parer à ce qui l’inquiète, l’envahit, et ordonner le monde extérieur et le tourment intérieur.
L’autiste veille à ce que l’environnement demeure « immuable », à la recherche de repères fixes qui ordonneraient le chaos du monde et de leurs émotions. L’autiste se caractérise par une « solitude », un retrait du lien social, non pas sur le versant d’une incapacité à entrer en contact avec autrui, mais comme « manière d’être » au monde. Quelque soit la massivité du repli, nous pouvons parier sur ses compétences singulières et réserver toute sa place au potentiel de créativité de chaque autiste. Telle est l’hypothèse qui traverse les contributions présentées dans cet ouvrage collectif, réunissant médecins, psychiatres, chercheurs, enseignants, éducateurs, psychologues, psychanalystes, tous praticiens auprès d’autistes, exerçant dans des institutions en France mais aussi à l’étranger. Beaucoup d’autistes témoignent de leur sortie du repliement sur eux-mêmes, à la faveur du respect de leurs centres d’intérêts, savoirs et inventions.
L’approche, proposée par les contributions de cet ouvrage, se garde bien de savoir a priori ce qui convient au sujet au nom de son bien, mais bien plutôt d’être attentif, accompagner et soutenir l’autiste dans ses solutions singulières, ses petits « bricolages », ses « trouvailles », ses inventions « auto-théra- peutiques » originales. Nul n’a le monopole de la bonne méthode applicable à tous, mais une approche singulière de l’invention de chaque enfant, fût-il autiste, constitue une réponse adéquate « qui ne sacrifie pas l’individualité et la liberté de l’enfant ». Il s’agit là d’une position éthique qui réserve toute sa place à la subjectivité et accompagne une dynamique de changement inhérente au sujet. Les cas cliniques, jalonnant cet ouvrage, témoignent de changements, d’acquisitions, dont beaucoup au cours du traitement.
Soutenir, accompagner l’« autiste créateur » dans ses inventions singulières préserve dès lors une vacuité rassurante lui permettant de réguler son existence, s’ouvrir au lien social, au monde et d’entre-ouvrir le sien... Plus qu’une note d’espoir donc...

http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3170

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0